Charles De Wailly : la salle à manger d'Asnières (1754-1755)

La salle à manger du château d'Asnières est la toute première réalisation du jeune Charles De Wailly pour le marquis de Voyer. Se voulant toujours à la pointe du goût, le marquis vit là l'occasion de transformer sa salle à manger rocaille, réalisée par Nicolas Pineau (1684-1754) en 1751 sous la conduite de Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne (1711-1778), dans l'esthétique louisquatorzienne alors en vigueur.

Conçue en 1754 avant son séjour italien et parachevée ensuite, De Wailly conserva des éléments du décor ancien (portes, niches avec fontaines, poêles) et y appliqua corniche et frise classicisantes, ainsi que des pilastres en marbre rose et gris vert du Languedoc rappelant l'esthétique du Grand Trianon. Et ce, dans un mélange de dorures, de stucs et de faux marbres de couleurs variées tel qu'il devait le pratiquer dans nombre de ses réalisations (salon du palais Doria Pamphili de Gênes (détruit), salles de l'Opéra royal de Versailles et du Théâtre Français (Odéon) à Paris ...), mais aussi et surtout dans le salon de l'hôtel d'Argenson, dit aussi "Chancellerie d'Orléans", à Paris pour le même marquis de Voyer (1765-1769). Ces effets baroquisants étaient très appréciés au milieu du XVIIIe, confortant le goût du luxe de nombre d'amateurs, dont notre marquis.

Ce décor a été redécouvert à l'occasion des sondages effectués sous la peinture blanche existante lors de la restauration de la pièce en 2009. Les fontaines et poêles feints visibles actuellement se veulent un essai de restitution d'éléments authentiques disparus.

 

 

Niches avec fontaines au fond de la salle à manger

Cliché Philippe Cachau, 2011.

 

 

La salle à manger du côté du grand salon et du corridor central

Cliché Philippe Cachau, 2011