Blog

Napoléon III et Eugénie font un château en Espagne

Découvrez cet été Arteaga, la résidence médiévale méconnue de Napoléon III et d'Eugénie dans le Pays basque espagnol. Ils n'y résideront jamais mais elle figurait parmi les résidences de leur liste civile.

 

         Blason de la famille Arteaga (cliché Philippe Cachau)

Découvrez le domaine départemental de Montauger, site historique et environnemental remarquable

Venez découvrir sur les bords de l'Essonne, un des hauts lieux de la biodiversité en Ile-de-France : le domaine départemental de Montauger. Installé dans les vestiges d'un château du XVIIIe siècle, oeuvre de Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne, il a été inauguré le 30 juin dernier. Partez à la rencontre d'une faune et d'une flore exceptionnelles et naviguez, durant les chaleurs d'été, sous les délicieux ombrages d'une rivière pleine de charme. Clichés et explications dans l'Album photos.

 

       Le château du côté du jardin (ancienne cour principale), cliché Ph. Cachau

Colloque "Femmes artistes à l'âge classique", Paris-Nanterre - Louvre, 30 mai - 1er juin 2018

Colloque international, organisé par les Universités Paris-Nanterre et Bordeaux-Montaigne (CLARE), avec le soutien de l’Université Paris-VIII et du Musée du Louvre. Université Paris-Nanterre, le 30 mai, Musée du Louvre, auditorium, les 31 mai et 1er juin 2018.

 

         Affiche colloque Femmes artistes, Nanterre-Louvre, 30 mai-1er juin 2018

  Colloque international Paris, Nanterre-Louvre, 30 mai-1er juin 2018

  Sur ce thème, voir Musée municipal de Libourne : la peinture au féminin (XVIe-XXe siècles).

Les Mansart chez les Bourbons

De Jules Hardouin-Mansart à Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne (ou de Lévy), les Mansart ont toujours souhaité attacher leur image à celle de la dynastie régnante, les Bourbons. Quand une dynastie d'architectes entend jouer un rôle éminent dans le fief de l'une des plus illustres dynasties de la monarchie française... A découvrir dans notre dernier article pour la Société d'Emulation du Bourbonnais.

    Chateau de Lurcy-Lévis (Allier), cl. Ph Cachau

Attributions Mansart, 1988-2017

Depuis bientôt 30 ans, nos recherches nous ont conduit sur la piste de bâtiments attribuables ou rendus à différents Mansart. Après l’article général sur la dynastie, publié en décembre 2016 dans le n° 11 du Bulletin de la Société des Amis du Château de Maisons, il nous a semblé intéressant d’en rappeler la liste aux amateurs d’architecture des XVIIe-XVIIIe siècles :

 

François Mansart (1598-1666)

-Château des Hauldres à Etiolles (Essonne), 1641-1642

-Château de Trois-Villes (Pyrénées Atlantiques), 1660-1663

 

Jules Hardouin-Mansart (1646-1708)

-Hôtel de Beauvillier, 12-14 rue de l’Indépendance américaine, Versailles, 1681

-Hôtel de Chevreuse, 8-10bis rue de l’Indépendance américaine, Versailles, 1682

-Hôtel de Croissy, 7 rue de l’Indépendance américaine, Versailles, 1683

-Hôtel-Dieu, Saint-Aignan-sur-Cher (Loir-et-Cher), 16991

 

Pierre Delisle-Mansart (1641-1710)

Maisons du marché Notre-Dame, Versailles, 1672-16741 :

-Maison Delisle-Mansart, 2 rue au Pain, Versailles, 1672

-Maison de la veuve de La Rue, 4 rue au Pain, Versailles, 1672

-Maison de Mathurin Lamy, notaire, 17 rue des Deux-Portes, Versailles, 1673-1674

-Maison de Melle des Œillets, 12 rue André Chénier, Versailles, 1673-1674 (détruite)

 

Jean Mansart de Jouy (1705-1783)

-Hôtel Potier de Novion, 12 rue du Parc Royal, Paris, 17331

-Eglise Saint-Médard  (décor intérieur), Brunoy, 1748-17501

-Pavillon neuf du château de Chaillou, Indre, 17561

-Hôtel de Chalabre, rue de Gramont, Paris, 1770-1774 (détruit)1

-Maison Dière, 23-25 rue Grenelle-Saint-Honoré, Paris, 1770-17761

 

Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne, dit aussi Mansart de Lévy (1711-1778)

-Maison Poisson, 50 rue de Richelieu, 17382

-Maison Richard, 100 rue de Richelieu, 1738 (détruite)2

-Maison de Mansart de Sagonne (ancienne mairie), Ivry-sur-Seine, 1738-1739 (détruite)2

-Ensemble Boutin : grand et petit hôtels (détruits), 77-79 rue de Richelieu, maison à loyer, 4 rue Saint-Augustin, 1738-1740

-Hôtel de Marsilly, 18 rue du Cherche-Midi, 1739-17402

-Maison Saint-Florentin (lycée Lamartine), 121 rue du faubourg Poissonnière, Paris, 17402

-Hôtel de Mannevillette, 18 rue Hoche, Versailles, 17462

-Monastère royal Notre-Dame de Prouille (Aude), 1746-17872

-Château et haras royaux d’Asnières-sur-Seine, 1750-1755 (vestiges)

-Hôtel de Crèvecœur, 4 rue La Feuillade et 4-4bis rue des Petits-Pères, Paris, 17502

-Projet de galerie à couverture zénithale pour le palais de Cassel (Allemagne), 1750 (non réalisé)2

-Maison Bourgeois, 62 rue Montmartre, 1750-1751 (vestiges)2

-Maison de la comtesse d’Argenson, dite "des musiciens ou castrats italiens du roi", 15 rue Champ-Lagarde, Versailles, 1752

-Château de Jägersburg, Homburg (Allemagne), 1752-1756 (détruit)

-Château de Jossigny (Seine-et-Marne), 1753

-Maison Dubois, 2 place Hoche, Versailles, 17531

-Hôtel-Dieu, Marseille, 1753

-Pavillon Letellier, 14 rue du Maréchal Joffre, Versailles, 1754-17552

-Eglise des Carmes-Billettes, 22-26 rue des Archives, Paris, 1754-1758 (d’après Mansart de Sagonne)

-Château de Montauger, Lisses (Essonne), 1759-1762 (vestiges)2

 

         Delisle-Mansart, Folie Nourry, Paris, 1676-1678, cl. Ph. Cachau

 

Références

1) Cf. Les Mansart. Trois générations de génies de l’architecture, Paris (à paraitre).

2) Ibid et cf. Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne, dernier des Mansart (1711-1778), thèse d’histoire de l’art, Paris-I Panthéon-Sorbonne, 3 tomes, 2004.